17. oct., 2017

PHILO-ART...

Gul PAMUK et Marie CHARIGNAN

 

Un coup de chapeau à ce regard croisé sur un accessoire qui nous a conduit sur les chemins de la philosophie.

L’artiste plasticienne Gùl Pamuk nous rappelle que la création culturelle est provocation. Chacun(e) des participant(e)s avait un avis sur l’histoire du couvre-chef pour ces messieurs (de la casquette ouvrière au haut de forme bourgeois…) et pour ces dames (de la coiffe bretonne au chapeau original de la maman de la jeune mariée…) Tous les membres présents à cette rencontre ont été émerveillés par les créations de Gùl Pamuk

Nous nous interrogions sur la méthode et la façon avec laquelle la philosophe Marie Charignon allait développer son message. Un exposé bien préparé, très accessible pour le néophyte : Ce que j’ai retenu sur ce thème :"Le chapeau ou accessoire de mode, un miroir qui nous révèle ? une carapace qui nous masque ?".

L’accès à la beauté chère à Platon peut être de l’ordre de l’inné qui existe au sein même de chaque humain et/ou de l’acquis par comparaison aux autres… du coup le chapeau contribue à une recherche d’identité. Pour Hegel «  Nous ne devons jamais regarder l’identité comme une identité abstraite à l’exclusion de toute différence »