Chantiers

 

   

Entreprise-PHILO

Chambre de Commerce et d’Industrie de Tarbes

Christophe BAUDET

 

   

 

Éducation-PHILO

Collège Paul Eluard Tarbes

Michel TOZZI

 

« La philosophie peut-elle aider l’entreprise à se refaire ? »

L’entreprise ne cesse de se repenser, de se réorganiser. L’histoire du management, qui propose des modèles successifs d’organisation, en témoigne. Ces différentes évolutions se caractérisent par l’affirmation toujours plus marquée d’un salarié conçu comme sujet et non plus comme exécutant. Ainsi les notions d’autonomie, de reconnaissance, de motivation, de désirs, de transparence fleurissent au sein de l’entreprise post-tayloriste. Or ces notions ne sont-elles pas au cœur de la philosophie ? L’entrée de thématiques existentielles ouvrirait-elle donc, de manière utile et avantageuse, l’entreprise au questionnement philosophique ? Par ailleurs, le questionnement philosophique, souvent radical et sans concession, plutôt étranger à la notion de performance, permet-il à l’entreprise de se refaire et de réélaborer ses fondamentaux, ou risque-t-il de la déstabiliser, la déconstruire et finalement de la défaire ?

« Des ateliers philo avec les enfants et les adolescents pour apprendre à résister »

Les ateliers philo se sont beaucoup développés ces dernières années dans les classes et hors de l’école (périscolaire, médiathèques etc.). Les enjeux de telles pratiques sont importants, pour développer d’une part la réflexion et l’esprit critique chez les enfants et les adolescents, face au flux d’informations, souvent fausses, qui les assaillent (ex : théories du complot) ; et d’autre part pour contribuer à l’éducation d’un citoyen engagé (prendre la parole en public et argumenter son point de vue). Une préparation à un monde complexe, aléatoire et dangereux, auquel il faudra s’adapter mais aussi résister…Afin de concrétiser cette innovation et son potentiel critique, nous mettrons en œuvre une discussion avec des enfants et leurs parents volontaires, sur la question : comment le monde dans lequel nous vivons peut-il devenir plus juste ? Puis nous tenterons d’analyser collectivement son fonctionnement.